Se protéger des tiques en randonnée

octobre 31, 2018 par
Publié par octobre 31, 2018

La tique, c’est la hantise des marcheurs! Alors, avec l’augmentation du nombre de personnes infectées par la maladie de Lyme en Europe, on n’oublie pas de se protéger des tiques en randonnée et on les élimine en toute sécurité!

 

 

Qu’est-ce qu’une tique ?

Les tiques sont de petits arachnides acariens qui se nourrissent du sang des animaux – en particulier celui des mammifères.

Leur taille varie de la grandeur d’une graine de pavot à celle d’un pois, en fonction du stade de leur cycle de vie et de leur engorgement.

Bien que les morsures de tiques soient généralement inoffensives, elles sont malheureusement aussi capables de transmettre des maladies à l’homme, certaines pouvant être extrêmement invalidantes et mettre la vie en danger.

Tiques et maladies

Quelles maladies les tiques peuvent-elles transmettre ?

Une morsure de tique peut transmettre les maladies suivantes :

#1 La maladie de Lyme

Elle est causée par la bactérie Borrelia Burgdorferi, et transmise par de nombreuses tiques infectées en Europe.

Le symptôme classique de la maladie de Lyme est une lésion cutanée qui se manifeste par un anneau rouge d’inflammation qui s’étend progressivement sur la peau, 1 à 4 semaines après la morsure.

Soyez vigilant quant aux autres symptômes pouvant apparaître : fatigue, symptômes pseudo-grippaux, maux de tête, douleurs musculaires ou articulaires, ou ganglions lymphatiques enflés.

Si la maladie évolue, elle peut causer : de l’arthrite, des problèmes nerveux, une paralysie faciale, une méningite avec fièvre, des maux de tête sévères, des problèmes de mémoire et parfois des irrégularités du rythme cardiaque.

#2 La babésiose

Causé par le parasite Babesia, semblable au parasite du paludisme, cet organisme attaque les globules rouges et nécessite une identification en laboratoire pour diagnostiquer l’infection.

Les symptômes les plus courants sont la fièvre et l’anémie, ainsi que la fatigue et la perte d’appétit. Ils se développent généralement 1 à 4 semaines après la morsure de tique.

#3 L’ehrlichiose

C’est une infection bactérienne qui attaque les globules blancs.

Les symptômes peuvent apparaître de 1 à 2 semaines après la morsure :  fièvre, maux de tête, fatigue, douleurs musculaires, nausées, vomissements et, dans certains cas, éruptions cutanées.

#4 L’encéphalite

C’est une infection virale grave pouvant affecter le système nerveux central ou le cerveau.

Les tiques porteuses de la maladie évoluent dans les zones rurales ou forestières de certaines régions d’Europe, de la fin du printemps au début de l’automne.

Les premiers symptômes incluent un syndrome pseudo-grippal et de la fièvre 1 à 2 semaines après avoir été mordu. Si la maladie évolue, elle provoque de graves maux de tête, une photophobie et des signes de méningite tels que le délire ou la paralysie.


A lire aussi notre Guide : soigner les blessures fréquentes en randonnée


Comment se protéger des tiques en randonnée ?

Mieux vaut prévenir que guérir ! Prendre les mesures nécessaires pour se protéger des tiques en randonnée :

  • Marcher au milieu des sentiers et éviter de marcher à travers une végétation touffue ou des herbes hautes
  • Éviter les zones marécageuses
  • Couvrir ses membres – avec pantalons, chaussettes, manches longues
  • Utiliser un insectifuge. Les produits au DEET sont les plus efficaces mais aussi les plus toxiques. Appliquez le répulsif sur vos vêtements plutôt que sur votre peau.
  • Brosser ses vêtements avant de rentrer à la maison. N’oubliez pas que certaines tiques ne sont pas plus grosses qu’une tête d’épingle.

Tiques en foret

Comment retirer une tique en toute sécurité ?

Plus une tique reste longtemps à se nourrir, plus le risque d’infection est élevé. Il est donc important de l’éliminer rapidement et correctement.

Attention quand on enlève la tique, car une tique stressée régurgite dans le sang, augmentant ainsi le risque d’infection ! N’utilisez pas le feu, n’essayez pas de geler la tique, n’essayez pas de l’étouffer avec de la pommade ou de l’huile.

La meilleure solution consiste à utiliser une pince à tiques. Il en existe de nombreux types disponibles en pharmacie ou en ligne. Lisez les instructions pour l’utiliser correctement.

Si vous décidez d’utiliser une pince à épiler, saisissez la tique aussi près que possible de la peau et tirez-la régulièrement vers le haut jusqu’à ce qu’elle soit entièrement retirée. Veillez à ne pas tordre la tique, car ses mandibules peuvent rester incrustées dans la peau.

Après avoir enlevé la tique, lavez la peau à l’eau tiède savonneuse et utilisez un antiseptique.

Vérifiez que vous les avez bien toutes enlevées et soyez vigilant quant aux symptômes d’infection.

 

Alors souvenez-vous, il est important de profiter des grands espaces sans oublier de se protéger des tiques en randonnée !

 

Commentaires

comments