Le Burren et les falaises de Moher : un écosystème fabuleux

juillet 5, 2017 par
Publié par juillet 5, 2017

Nous vous emmenons cette semaine dans l’ouest de l’Irlande, à la découverte d’un lieu incroyable : la région du Burren. Ce territoire constitue la partie nord du comté de Clare, et fait face à la baie de Galway et à l’océan atlantique. Le Burren et son lieu emblématique, les falaises de Moher, sont des sites exceptionnels.

Abritant un écosystème unique, le Burren fait partie d’un grand ensemble désigné comme zone spéciale de conservation par la directive “habitats-faune-flore de l’Union Européenne. Une région à découvrir en parcourant le sentier de randonnée de la Burren Way !

Du fond des âges…

L’histoire du Burren commence pendant la période dite du Carbonifère, il y a environ 350 millions d’années. Le Burren est un plateau karstique constitué de couches calcaires qui atteignent à certains endroits une profondeur de 780 m.

Le calcaire du Burren est composé de sédiments et de restes squelettiques provenant d’organismes marins qui peuplaient les mers chaudes qui s’étendaient sur cette région du monde au Carbonifère.

La région se caractérise donc par ses paysages calcaires exceptionnels et ses vastes étendues de blocs rocheux argentés, parcourus par d’étroites fissures.

Un écosystème façonné par la main de l’homme

Les archéologues et les historiens estiment que l’occupation humaine est très ancienne dans la région. Les premiers hommes se seraient installés dans le Burren il y a environ 6 000 ans.

L’héritage de ces premiers colons est toujours visible dans cette zone riche en vestiges néolithiques. On y compte environ 80 des 500 sépultures irlandaises du néolithique, la plus célèbre étant celle du dolmen de Poulnabrone. On y trouve également des forts circulaires, des mégalithes, etc.

Les premiers sédentaires qui se sont installés dans la région ont largement déboisé, et ont ensuite utilisé les collines comme pâturages. Leur implantation sur ces terres a provoqué une érosion lente mais irréversible du terrain, permettant à une énorme masse calcaire d’affleurer, telle qu’on la voit aujourd’hui.

Paysages Burren

La flore

Passionnés de biodiversité, vous allez être sous le charme de cette région !

Le milieu humide et abrité que constituent les fissures entre les roches calcaires a permis l’éclosion d’une flore exceptionnellement riche. On trouve dans le Burren un étonnant mélange d’espèces méditerranéennes, arctiques ou alpines, et pas moins de 75% des espèces de fleurs sauvages connues en Irlande !

A partir du mois de mai, le site commence à se couvrir de fleurs. En été, elles jaillissent d’entre les roches apportant ci et là de belles touches colorées. Vous pourrez observer des violettes, des orchidées, des cardamines, du chèvrefeuille, des jacinthes des bois et des reines des prés. Vous verrez aussi tout particulièrement la gentiane bleue, qui est la fleur symbolique du Burren, et que l’on trouve habituellement dans les Alpes.

Burren fleurs

Plus de 700 espèces végétales ont été répertoriées dans le Burren

Toute cette végétation attire beaucoup de papillons en quête de nourriture. On a recensé 28 des 30 espèces de papillons présentes en Irlande dans la région du Burren.

Les falaises de Moher

Coté maritime, on assiste également a un spectacle magnifique! Les falaises de Moher sont le petit bijou du Burren. Spectaculaires et accidentées, elles s’étendent sur une longueur de 8 km et culminent à 214 m au-dessus de la mer. Ces falaises, vieilles de 319 millions d’années, constituent le site naturel le plus visité d’Irlande.

Falaises de Moher

Les falaises de Moher abritent l’une des plus grandes colonies d’oiseaux de mer nichant dans les falaises d’Irlande. Les courants d’air ascendants et descendants créés par les falaises leur font faire d’intrigantes et sublimes acrobaties aériennes.

A partir de la fin février, des oiseaux marins tels que les guillemots, les petits pingouins, les goélands marins ou les cormorans huppés de retour de leur migration font leur réapparition du côté des falaises – tandis que les macareux moines reviennent vers la fin mars.

Avec un peu de chance, vous pourriez même apercevoir des espèces menacées telles que des craves à bec rouge ou des faucons pèlerins !

Faune du Burren

La faune sous-marine y est également très développée. Les fonds marins sont peuplés de baleines, requins, phoques, loutres…

Un écosystème fragile

La région du Burren peut paraitre rude et sauvage à première vue. Mais c’est une zone dont l’équilibre fragile est constamment menacé par les activités humaines.

La beauté et la diversité de son écosystème est la pierre angulaire de l’activité touristique dans la région. Il est donc important de respecter et de protéger cet environnement exceptionnel.

Parcourir la Burren Way

Vous voulez observer la nature au plus près tout en profitant d’un cadre exceptionnel? Avec ses panoramas à couper le souffle, ses célèbres plateaux calcaires et son littoral abrupt, le Burren est l’endroit rêvé pour partir en randonnée!

La Burren Way est un sentier de randonnée qui vous fera traverser les plus beaux endroits de la région. Partant de la ville balnéaire de Lahinch, l’itinéraire que nous vous proposons longe les majestueuses falaises de Moher jusqu’à Doolin. Puis la route continue vers le nord en longeant les collines au-dessus de la mer jusqu’à Fanore.

Deux versions de l’itinéraire existent pour plus de flexibilité : 98km pour la version courte ou 116km pour la version longue. Le parcours s’effectue principalement sur des “routes vertes” et des routes secondaires et les ascensions restent modérées, ce qui en fait une randonnée parfaite pour tous types de marcheurs !

Burren randonnee


Cet article vous a donné envie de découvrir le Burren Way? Toutes les informations sur nos randonnées sont ici.


 

Commentaires

comments