Bien-être et santé : 5 façons de pratiquer la marche

septembre 6, 2017 par
Publié par septembre 6, 2017

Vous connaissez déjà le réel impact de la marche sur le bien-être et la santé. Mais saviez-vous que certaines pratiques permettent d’accroître encore ces bienfaits sur certaines parties du corps ? De la marche nordique à la marche dans l’eau, voici 5 façons de pratiquer la marche autrement.

 


Les grands espaces et la randonnée vous intéressent ? Découvrez nos randonnées en Irlande, en Angleterre et en Ecosse !


 

# 1 Pratiquer la marche : la marche nordique, la plus tonique

La marche nordique qu’est-ce que c’est ?

Elle se pratique avec des bâtons spécialement conçus. Les bâtons de marche nordique sont orientés pointes vers l’arrière afin de propulser le corps vers l’avant, plutôt que posés verticalement en avant du corps comme en randonnée classique. C’est le mouvement des bras qui va servir à se propulser vers l’avant.

Quels sont les muscles sollicités ?

Contrairement à la marche traditionnelle (qui exploite surtout les membres inférieurs), l’utilisation des bâtons de marche nordique favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps. La marche nordique fait travailler les muscles des épaules, des bras et les abdos autant que les muscles fessiers et les muscles des cuisses !

Elle permet également de developper la souplesse, l’équilibre et la coordination entre les bras et les jambes.

Et les bénéfices de ce type de marche ne s’arrêtent pas là ! On notera aussi avec cette marche:

  • L’amélioration des capacités cardiaques
  • Le renforcement des os (ils se fortifient grace aux vibrations du planter de bâtons)
  • L’amplification de la respiration et une plus forte oxygénation allant jusqu’à 60 % de plus par rapport à une pratique classique de la marche
  • La perte de poids (en impliquant toutes les chaînes musculaires du corps, la marche nordique augmente sensiblement la dépense énergétique, jusqu’à 40 % par rapport à la marche traditionnelle)

Où pratiquer ?

La marche nordique compte des adeptes de tous les âges. Elle se pratique en plein air, soit à la ville dans les parcs, soit en pleine nature. Le parcours idéal d’une marche nordique doit être le plus naturel possible et comprendre quelques dénivelés.

marche.nordique

# 2 Pratiquer la marche : la marche Masaï, pour une meilleure posture

La marche Masaï qu’est-ce que c’est ?

La marche Masaï se pratique pieds nus ! Dans certaines régions du monde, les peuples se déplacent pieds nus sur un sol mou et régulier. C’est le cas des tribus Masaïs de l’Est africain, dont on peut admirer la posture « fière » et droite, parfaitement alignée.

Quels sont les muscles sollicités ?

La philosophie de la marche Masaï repose sur une démarche physiologique et correcte. Les mouvements spécifiques de déroulement du pied sont au premier plan. Le pied travaille totalement en souplesse. Ce déroulé, entraîne alors un alignement de la colonne vertébrale sans contrainte : le corps se place naturellement et la posture s’étire avec élégance.

La pratique de la marche Masaï sollicite des muscles inhabituels, à savoir ceux du maintien. Le bénéfice de cette pratique est donc qu’il procure un galbe supplémentaire.

La marche Masaï sollicite davantage les muscles dorsaux, les fessiers, les abdominaux, et les muscles postérieurs de la cuisse que la marche traditionnelle. Elle mobilise également activement les articulations de façon plus naturelle qu’avec le port de chaussures.

Réputée pour ses vertus anti- jambes lourdes, la marche Masaï permet un étirement du mollet au cœur de la chasse veineuse, et le massage de la totalité de la voûte plantaire.

Où pratiquer ?

Le meilleur endroit pour pratiquer la marche Masaï pieds nus est la plage et le bord de mer. Elle peut néanmoins aussi se pratiquer en ville avec des baskets spécialement conçues (les MBT). Ces chaussures stimulent la marche et la position debout sur un terrain irrégulier, à laquelle le corps répond par des mouvements intuitifs d’équilibre, mobilisant ainsi les muscles de déambulation.

marche masai

# 3 Pratiquer la marche : la marche Afghane, la plus endurante

La marche Afghane qu’est-ce que c’est ?

La marche Afghane est basée sur la synchronisation des pas et de la respiration, et une allure rapide. Les caravaniers afghans ont toujours été réputés pour l’endurance dont ils font preuve lors de longues marche. Leur façon de marcher a un réel potentiel énergisant. A l’origine de la marche afghane est… le rythme. Il en existe trois principaux, qu’il convient d’adopter selon la personne, le lieu ou le moment.

Quelles sont ses vertu?

La marche Afghane a des vertus régénératrices. Elle permet de faire moins d’effort pour plus d’endurance et plus de vitalité grâce à la suroxygénation et son action dynamisante et euphorisante. Notre corps fonctionne mieux quand on respire mieux.

Sur le plan physique, elle est réputée agir sur le métabolisme, le fonctionnement cardio-vasculaire et la sensation de fatigue.

Derrière l’activité physique se cache également une véritable philosophie, celle de pratiquer la marche en conscience. La marche Afghane permet de s’ancrer dans le sol à chaque fois que l’on pose le pied par terre. Et en obligeant à synchroniser respiration et pas, elle donne à vivre pleinement l’instant présent.

Où pratiquer ?

Elle se pratique en pleine nature (sur tout terrain) ou en ville. A noter, les bruits et l’agitation ambiante en ville peuvent rendre l’exercice plus difficile car ils gênent la concentration pour compter ses pas et synchroniser sa respiration.

# 4 Pratiquer la marche : la marche Xi Xi Hu (Qi Gong), pour la vitalité et l’équilibre émotionnel

La marche Xi Xi Hu qu’est-ce que c’est ?

C’est le Qi Gong de la marche, il en existe cinq variations. Xi c’est l’inspiration, Hu c’est l’expiration. Ces marches se caractérisent par une attaque du sol par le talon, et font appel à une respiration, un mouvement des bras et des mains spécifiques. Les cinq marches ont des rythmes différents et sont pratiquées dans une même séance au moins 20 minutes (5 minutes par organe) en respectant le souffle et l’intention.

Quelles sont ses vertu?

Souvent utilisées en médecine traditionnelle chinoise, ce sont des marches thérapeutiques. Elles stimulent le système immunitaire. Elles sont particulièrement utilisées comme soutien sérieux en cas de cancers, et pour l’amélioration de l’état émotionnel qui favorise la guérison.

La marche Xi Xi Hu régularise l’activité des 5 organes (le poumon, le foie, la rate, le cœur, le rein). Elle active la circulation de l’énergie (le Qi), permettant une purification profonde du corps en chassant le trop-plein émotionnel.

La marche est exécutée à vitesse moyenne et en cadence régulière. Les mouvements du Xi Xi Hu permettent de relâcher les tensions, tonifier le corps et rééquilibrer les émotions et les énergies. La marche thérapeutique est essentiellement une marche méditative.

Où pratiquer ?

Cette marche peut se pratiquer dans des parcs ou des forêts pour profiter des paysages et se reconnecter avec soi-même, les autres et la nature.

# 5 Pratiquer la marche : la marche dans l’eau (longe-côte), douce pour les articulations

Le longe-côte qu’est-ce que c’est ?

Le longe-côte se situe a mi-chemin entre la randonnée et la gymnastique aquatique. Venant de Dunkerque, elle consiste simplement à marcher dans la mer, immergé jusqu’à la taille ou la poitrine.

Quels sont les muscles sollicité?

Le longe-côte est un sport complet. Marcher dans l’eau apporte les bienfaits d’une activité d’endurance sans pour autant peser sur les articulations. Le tonus musculaire est développé en profondeur car les muscles sont plus sollicités que sur la terre ferme. Des chevilles jusqu’au cou, la silhouette est affinée et tonifiée.

Tout en douceur, le système cardio-vasculaire est renforcé et le retour veineux activé. On améliore aussi la stabilité des chevilles par un travail de proprioception, dû à l’instabilité de la surface.

L’organisme est reminéralisé grâce à l’iode et aux ions négatifs du bord de mer et on relance les fonctions de l’organisme, comme en thalassothérapie.

Où pratiquer ?

Le longe-côte se pratique en plein air et en mer. Le longe-côte se pratique en toute saison, y compris en hiver ! Pour se protéger du froid, il suffit d’enfiler une combinaison en néoprène.

longe-côte

 


Retrouvez toutes les informations sur nos circuits de randonnées ici !


 

 

Commentaires

comments